Domaine La Cabotte

La Cabotte se situe au coeur du Massif d'Uchaux, au nord-Est du Vaucluse dans les Côtes du Rhône méridionale et produit 6 cuvées issues de 3 terroirs différents. Cette région possède des sols uniques très adaptés à la culture de la vigne. Les propriétaires, la famille Plumet-d'Ardhuy a adopté le système d'agriculture biodynamique pour garantir la typicité de ses terroirs et l'unicité de ses vins.

La renaissance d'un domaine

La Cabotte tient son nom d'un abri fait de pierres sèches résistant à toutes les intempéries de l'été et aux hivers les plus rigoureux. C'est en 1981que Gabriel d'Ardhuy, grand vigneron et propriétaire du Domaine d'Ardhuy en Bourgogne, acquit en 1981 une propriété de 45 hectares qu'il confia à Marie-Pierre, l'une de ses 7 filles. Ainsi débuta la réhabilitation de ce terroir qui était partiellement à l'abandon pour lui redonner son éclat d'antan. Ce travail porta ses fruits ; aujourd'hui La Cabotte compte 30ha de vignes bien exposées et aptes à une viticulture de qualité. En 1986, Marie-Pierre fut rejointe par son mari, Éric, dans leur aventure et ensemble ils continuent à entretenir et faire revivre ce magnifique terroir en conservant sa pureté et son originalité. En 2005, il l'enrichiront en y ajoutant une parcelle de Châteauneuf du Pape.

Exploiter la richesse des sols

Le domaine de La Cabotte possède un micro-climat/micro-terroir spécifique du massif d'Uchaux qui se caractérise par des sols peu profonds qui sont, comme dit précédemment, parfaits pour un domaine viticole. Marie-Pierre et Éric utilisent un mode de culture qui favorise les échanges entre le sol et le système racinaire et foliaire de la vigne : la Biodynamie. Ce type d'agriculture s'articule en 3 grands principes : concevoir ses cultures comme des entités autonomes et individualisées, utiliser des préparation à base de plantes médicinales, de minéraux comme le quartz et de la bouse pour équilibrer énergiquement le domaine et travailler avec les rythmes "cosmiques" (soleil, lune, etc.). En respectant les cycles de la nature et ravivant la terre, le couple a renoué avec ce qu'ils appellent le "bon sens du paysan", ils s'adaptent à toutes les situation et ce travail leur a permis de produire des vins très vivants, subtiles et complexes.