Ocavo  
panier 0
panier
   
Accueil Pas d'intermédiaire Livraison en direct des domaines Fabrication 100% française
ombre




Pour parvenir à des vins respectant un parfait équilibre, les producteurs de vins Cotes de Provence vinifient chaque cépage séparément. Ce n’est qu’après une sélection rigoureuse que les cépages sont rassemblés pour un résultat en accord avec l’appellation d’origine contrôlée, reflet du terroir Provençale.

L’encépagement des vignobles est marqué par une domination du Grenache et du Carignan, résultant sur une production totale composée au deux tiers par du vin Rosé aux arômes fruités. Les cépages utilisés pour les vins rouges et rosés sont énormément variés, on en compte au total une douzaine (entre autres : Syrah, Grenache, Cinsault, Tibouren, Mourvèdre, Carignan, Cabernet Sauvignon). Le Muscat était le treizième cépage admis avant le désastre commis par la crise phylloxérique, et bien que celui-ci eut fit la notoriété du terroir provençale, il disparut avec la maladie.

Les cépages affiliés à la fabrication de vins blancs sont eux bien moins variés étant donné la faible production de ce type de vin. Les cépages blancs à l’origine des vins blancs sont le Rolle, la Clairette,l'Ugni blanc, le Bourboulenc, sans oublier le Sauvignon et le Sémillon qui par leurs arômes respirent le soleil et la méditerranée.

Les vignobles des cotes de Provence s’étendent des Alpilles au Massif de l’Estérel, en traversant le Var, les Bouches-du-Rhône et une partie des Alpes-Maritimes. Le climat de cet espace n’est pas uniforme. L’influence maritime sur la zone côtière permet de tempérer le climat, tout comme au nord de cette zone grâce aux courants froids provenant des Alpes de Haute Provence.

 

En revanche, dans les régions plus à l’ouest et dans les terres, le climat du sud se charge d’affirmer sa personnalité, en ne négligeant pas de répandre la sècheresse et l’aridité au cours des périodes estivales. La température moyenne du climat provençale peut être approchée en quatre temps.
En effet, derrière l’image d’un temps estival toute l’année, la réalité de la nature dans cette région est bien plus tumultueuse. Il n’est pas rare de souligner une saison sèche en hiver, puis une longue en été. De plus, des précipitations considérables se manifestent fréquemment en automne, ainsi qu’au printemps. Ces données climatiques et géographiques très diverses apportent à cet AOC une multitude de facettes en parfaite harmonie avec le terroir provençale

 

Les vins Côtes de Provence

La Provence, un lieu à connotation de vacance et de chaleur qui abrite des vins avec un accent qui rime avec soleil, détente et partage. Le vin de Provence a parcouru les siècles depuis 600 ans avant J-C jusqu’à aujourd’hui. Le territoire Provençale fut pionnier de ce patrimoine, fierté de notre pays, grâce au peuple Phocéen qui y cultiva la vigne, tout comme ils l’avaient fait chez eux en Asie Mineure.

Plus tard  c’est au tour des Romains d’apporter leur savoir faire à la culture de la vigne et c’est ainsi qu’ils donnèrent à cette région le nom de Provincia (territoire conquis). Les moines, puis les nobles se sont chargés d’enrichir et de d’émanciper ce produit issu de la terre. Le Moyen-âge fut la première apogée du vin de Provence, en recevant le privilège d’être servi à la table du Saint-Siège.

Au XIX° siècle, comme dans la plupart des vignobles français, le phylloxéra frappa cette région, et l’ensemble du vignoble a dû être remplacé. La priorité changea par la force des choses, passant d’une culture qualitative, à une culture quantitative, marquant une période sombre pour le vin de Provence. Cette catastrophe conduisit les vignerons à réunir leur production à l’aide de coopératives. Celles-ci leur apportèrent un soulagement financier, mais ces caves collectives désorientèrent les vignerons dans leur choix d’encépagement et de sols à cultiver, les amenant vers une surproduction.

La situation s’améliora petit à petit grâce à une volonté sans relâche de la part des ces producteurs qui virent leur vin s’élever au rang de VDQS en 1951, puis la reconnaissance finale en AOC en 1977.

 

Les vins Côtes de Provence en quelques mots :

Superficie : 20 000 hectares
Nombre de producteurs : /
Sol : Calcaire (nord et ouest), cristallin (sud et est)
Climat : Méditerranéen
Répartition de la production :
vin rosé 80%, vin blanc 5%, vin rouge 15%
Ensoleillement annuel : 2900 heures par an
Production annuelle : 950 000 hectolitres

> Les vins de la Vallée du Rhône

> Les vins de Provence

> Les vins du Bugey

> Les vins d'Alsace

> Les vins de Champagne

> Les vins de la Vallée de la Loire

> Les vins de Savoie

> Les vins du Jura